Confessez-vous

Vos Confessions, un site de CI.

Vos Confessions > Divers > La difficulté de venir d'un milieu pauvre

La difficulté de venir d'un milieu pauvre  New
Lecture : 346 fois - 0 Commentaire(s)
Confession ajoutée le 06/02/2012 par jacky

Confession :

Bonjour, tout d'abord a travers mon histoire j’espère pouvoir trouver un refuge ici, un endroit ou me confesser est possible ou lâcher tout ce poids sur mon coeur ne m'est pas inaccessible

Mon histoire n'est pas joyeuse mais j’espère faire tout de même impression sur vous .

Je suis un lycéen de 1 ère Economique et Social et je parle pour vous dire que la vie ne m'a pas toujours été joyeuse. Je suis issu d'une grande et belle famille, nous sommes 6 frères et soeurs je les aime plus que tout eux qui ont toujours été la pour moi, moi étant le plus petit de la famille.

Ma famille a subi des multiples souffrances, ma mère et mon père sont tous deux malades mentalement ( du moins assez dérangés psychologiquement pour ne pas être considéré comme "normal") et possèdent une addiction a l'alcool. Etant petit, j'ai pu voir mon père tabasser avec une telle rage ma mère, mon père l’étranglant, la trompant partout et nous laissant seuls pendant plusieurs jours voir plusieurs semaines. Il lui arrivait de revenir sans dire un mot après plusieurs jours d'absence et de s'enfermer dans une chambre de la pièce. Quant a ma mère, elle n'est pas plus facile a vivre, je vais vous narrer une histoire qui, avec le temps me semble anecdotique. Un soir de repas, nous préparant a manger, notre mère, qui se disputait avec mon père, s’énerva contre lui. J'entendis un cri avec mes frères et soeurs et nous nous hâtâmes d'aller voir, on a pu voir notre père, avec une plaie faite par un couteau a viande, à terre. Aujourd'hui, lorsque je vois mon père (très rarement, moins d'une fois par an) et lui demande d'où vient cette cicatrice, ce dernier, d'un ton humoristique me répond qu'elle provient de son opération de l’appendicite, mais tous deux nous savons d'où elle provient mais nous ne préférons pas nous le rappeler. Bref un soir, mon père rentre ivre et d'une manière hautaine et désagréable montre un trousseau de clefs à ma mère en lui disant " tu vois ces clefs, ce sont celles de la femme que je baise tous les soirs" l'un de mes grands frères, Nicolas, prit de rage et d'une haine excessivement soudaine se jette sur lui en lui rouant un coup de poing, mon père qui lui bien plus robuste et corpulent (mon frere n'avait que 16 ans et moi 6) s'empresse sur mon frère, le plaquant contre le mur et lui fracture le nez. Et ceci n'est que l'une des nombreuses histoires peu drôles.

Mon père quittant la maison pour de bon, ne reviendra plus une seule fois dans son foyer familiale. Etant le seul possédant des revenus assez conséquent pour payer nourriture, loyer et tous autres charges financieres, on s'est retrouvé avec des dettes, des loyers non payés, le frigo vide, meme une fois plus d’électricité ni d'eau chaude pendant près de 1 mois. Ma mère nous a sorti si vous me le permettez de le dire " d'un putain de merdier" ( et je pèse mes mots). Elle a accumulé alors 3 travail, ne rentrant presque jamais et restant a la maison juste quelque heures pour se reposer. Elle n'arrivait pas a nous sortir de la, mes deux frère ont décide alors d’arrêter leur étude et de l’aider financièrement en travaillant aussi malgré qu'ils aient d’excellentes notes ( tous deux sortis d'un bac avec mentions très bien malgré qu'il devaient s'occuper des petites soeurs et du petit frère.)
Grace a eux, ma mère a pu s'en sortir et a réussit, a faire lâcher quelque billet par mois a mon père avec le divorce.
Puis il y eu un clash entre mes deux freres et ma mere, l'un disparut pendant 2 ans, il habitait chez sa copine et venait souvent me voir au terrain de foot d'a coté avec ma petite soeur, donnant souvent de l'argent dans la boite aux lettres et l'autre est parti a l'armé pour ne pas rester dehors.
Ma mere tombant dans la folie, elle dechargea sa haine sur la soeur ainé, Cecile. Cecile m'a toujours protegé, bien sur elle n'etait pas tous le temps la quand j'etais petit et que je me prenais des coups de cable de fil ou des coup de baton, mais elle a morflé a un point. Je l 'ai vu descendre des escaliers par les cheveux , ma mere lui tirant les cheveux

Depuis j'ai grandi, mes frères sont bien grands, je les vois tous le temps, 2 de mes soeurs ont également quitté la maison l'une en 8 eme année de médecine, l'autre ayant un bac +5 en tant que sage femme malgré les difficultés financières. Cecile a réussi a faire sage femme en piquant les repas que les patients ne mangeaient pas afin de pouvoir se nourrir.

Ma mère est grave quand même, elle est arrivée ivre au boulot de Nicolas en disant " c'est moi la mère d'un de vos employés", ou elle a essayé de se suicider le jour de l'an en avalant plein de médicaments, ou elle s'est prit pour un chamane, ou elle s'est montré devant toutes les belles familles de mes frères et soeurs ivre morte. Depuis, elle va régulièrement a l’hôpital psychiatrique quand elle pète des câbles

Aujourd'hui je prends conscience, avec du recul, j'ai beau me plaindre, il y a toujours pire et il faut se contenter de ce qu'on a.

Je peux voir les différences selon les milieux, et c'est pas facile à admettre, dans ma tête c'est clair que je mérite plus que certain ! Je suis 1er de toute les classes de ES Terminale et Première inclues avec une moyenne de 18, et je constate flagrament les innegalités malgré le mérite qui devrait me revenir ! J'entends des élèves dire " tu te rends compte m'a mère ma pris la tête parce que ci, parce que ça", venant de leurs bouches, eux, pauvres ignares ne savant pas la chance d’être loti dans une famille stable financièrement et émotionnellement. Cela me désole

Aujourd'hui je remercie mes frères et mes soeurs de m'avoir protégé de la manière qu'ils ont pu et que même si ma mère n'a pas un sens de l’éducation très appréciable, je la remercie de s'etre autant sacrifiée pour nous! LA VIE EST PLUS STABLE MEME SI QUELQUE FOIS MA MERE RETOURNE A L'HOPITAL

Merci de m'avoir écouté et de m'avoir laissé vider mon sac


Vous avez aimé cette histoire ?



Retour à la catégorie Divers


Commentaires de la confession La difficulté de venir d'un milieu pauvre

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion

Confession suivante :
Je rêve mais je pleure
Lecture : 173 fois - 0 Commentaire(s)
Confession ajoutée le 10/02/2013 par seb

Commment commencer à parler de soi? Ce n'est pas évident lorsque l'on en a pas l'habitude! je n'ai jamais trop parlé de moi car pour tous, je suis la personne qui écoute! Même si parfois je tente de parler de moi, on ne m'écoute pas forcement... sauf quand mes larmes coulent, on se dit que peut-être j'ai quelquechose à dire mais je renonce à ren...

Confession précédente :
J'ai surpris le mari de ma meilleure amie
Lecture : 1903 fois - 1 Commentaire(s)
Confession ajoutée le 06/12/2011 par Lyly

Bonjour à tous, Voilà, j' ai 33 ans, célibataire et régulièrement je passe quelques jours chez ma meilleure amie qui est mariée et a 2 enfants. je suis la marraine d'un d'entre-eux. J'habite à une centaine de kilomètres de mon amie, donc quand je vais la voire, souvent je reste dormir. Mon amie et son mari habitent dans une grande ville, moi, pl...

Partagez vos confessions, vos secrets et vos confidences...




Copyright 2008-2018 © Vos Confessions - Contact - Il y a 2 connectés