Confessez-vous

Vos Confessions, un site de CI.

Vos Confessions > Infidélité > Lettre à mon amant

Lettre à mon amant  New
Lecture : 1681 fois - 0 Commentaire(s)
Confession ajoutée le 21/09/2009 par Katarina

Confession :

Difficile d’y voir clair depuis quelques temps.

Notre petite histoire se poursuit secrètement depuis maintenant 4 mois et toujours, le même scénario se répète. Tout est encore bien présent et j’ai l’impression d’être coincée dans un engrenage aveugle, gigantesque, démentiel. Le plus ridicule est que je joue les insouciantes et projette l’image que ça ne me dérange pas du tout, alors que c’est tout le contraire. Peut-être que je tente de t’emboîter le pas, après tout. C’est vrai : tu sembles au dessus de tout ça. Tu composes bien avec ta vie de famille, ta tyrannique femme, ton job, ta bière, ton garage. Rien ne semble t’atteindre en surface alors que bien souvent, tes confidence ont laissé planer cette urgence de vivre, de respirer, d’aimer et d’être aimé.

Es-tu conscient de toute cette passion qui sommeille en toi ? De cette énergie incroyable que tu dégages, une énergie qui en rendrait sans doute plus d’une folle d’envie et de désir. Et moi, en ce moment, j’ai l’impression d’agir en tant que catalyseur. J’ai libéré cette bête, je ne suis qu’un pion sur l’échiquier et maintenant, n’en tient plus qu’à moi de composer avec la réalité.

Quelle est la réalité, tu me demanderas ? Et bien, me voilà incertaine de mes sentiments, de ce que je ressens à ton égard. Oui, je te désire plus que tout. Mais, j’ai aussi envie de te prendre, de t’embrasser la nuque, le cou, de te caresser, de te toucher, de t’aimer, de rire en ta compagnie et de profiter du temps qui passe à tes côtés. Voilà qui est dit… Si ces derniers mots ne sont liés qu’au désir sexuel selon toi, et bien pardonne mon innocence.

Mais, je ne pense pas avoir imaginé tout cela. Tes messages sont si clairs et purs parfois. Perceptibles à l’œil nu, mais perçus par mon œil uniquement. Magie ? Devrais-je m’en sentir privilégiée ou simplement affligée ? Tes regards et cette façon que tu as de déposer ta tête sur mon cœur tout en l’écoutant battre à tout rompre. Le fais-tu exprès ? Ou, te donnes-tu simplement complètement lorsque ces rares moments d’intimité nous sont offerts ?

Et que dire du reste ? La simple idée de blesser qui que ce soit me donne la nausée. J’aimerais simplement être et apprécier, avoir plus de temps en ta compagnie pour profiter de chaque instant, de chaque seconde qui passe.

Je relis ces lignes et réalise que nous ne pouvons strictement rien faire de plus pour le moment, rien faire de plus que de profiter pleinement des occasions, sans se poser de questions…mais Dieu que cela est difficile ! Si souvent tu me manques plus que tout au monde, mais tristement, je ne peux t’en faire part. Comment prendrais-tu ce genre de propos ? Je t’ai déjà entendu parler de sentiments, me dire qu’il ne fallait pas s’impliquer émotionnellement. Une seule fois cependant, une seule fois et au tout début de notre histoire. Depuis, le vent semble avoir tourné... selon tes propos.

Maintenant, lorsque tu me fais des confidences, tu me dis espérer secrètement voir ma voiture devant ta maison, que ma présence te fais du bien, que cela te rend heureux. Des mots qui sont sincères ou qui sont véhiculés par les paradis artificiels ? Et s’il s’agissait des deux ? La semaine dernière, tu m’as dit que tu voulais m’appeler avec cet air résolu, pensif. Qu’en fait, tu l’avais fait mais que je ne t’avais pas rappelé. Je m’en suis d’abord mordu les doigts, puis me suis finalement dit que je ne pouvais rester là à culpabiliser de ne pas avoir pensé à te rappeler : nos quotidiens continuent, comme un mauvais film sans doute, mais ils sont là et omniprésents après tout.

Je ne veux pas que tu ressentes le besoin de te justifier, loin de là. Tu as déjà assez à penser et à justifier aux autres, je ne peux exiger cela de toi. En revanche, ça me réconforte que tu me dises penser à moi. Car, au nombre de minute au cours desquelles je pense à toi chaque jour, c’est plaisant de ne pas se sentir vivre à sens unique.

Puis, en toute confidence, crois-tu qu’il soit possible d’aimer deux personnes à la fois ? Je ne sais trop, d’ailleurs, comment décrire mes sentiments car je ne les ai jamais expérimentés par le passé. Je t’admire pour la personne que tu es, pour ton cœur grand comme l’univers et ta bonté. Je te trouve à la fois beau physiquement et intérieurement, doux et profond, mystérieux, puissant et sincère, vivant mais triste à la fois. Triste d’être confiné à ton quotidien, sans doute. Tu es un grand homme, et je suis choyée d’avoir pu croiser ta route ne serait-ce qu’une très courte partie de ma vie.

Mais qui suis-je pour m’exprimer ainsi. Je sais peut-être, au fond de mon cœur, que tu ne traverses qu’une crise, que tout rentrera dans l’ordre pour toi et qu’un jour, tu couleras des jours heureux auprès de ta tendre épouse…qui semble pourtant t’exaspérer de plus en plus…et ce, de jour en jour. Auras-tu un jour assez de courage pour te tenir debout, pour assumer qui tu es et ce que tu désires vraiment ? Et si ce que tu as présentement est ce que tu désires vraiment ?

J’ai des doutes, d’énormes doutes à ce sujet. Une partie de moi pense secrètement, ou espère peut-être simplement, que quelque chose d’unique et de solide est en train de se bâtir, d’évoluer, de voir le jour. Comment je le sais ? Les yeux, mon cher. Quelqu’un a dit qu’ils sont le miroir de l’âme. Je tends à penser que cela est vrai depuis quelques mois. Ton regard recherche si souvent le mien, peu importe le contexte, que je ne devrais en principe même pas remettre en question « notre petit secret honteux ».

Que nous reste-t-il de concret alors ? Le temps ! Il est le seul à pouvoir faire de cette histoire un grand drame ou tout au contraire, une tendre réussite. Laissons-le aller, nous y sommes impuissants de toute façon…


Vous avez aimé cette histoire ?
Tweeter


Retour à la catégorie Infidélité


Commentaires de la confession Lettre à mon amant

Aucun commentaire

Pour poster un commentaire, vous devez être connecté
Vous pouvez vous connecter sur la page de Connexion

Confession suivante :
La fidélité de Mon père
Lecture : 1864 fois - 1 Commentaire(s)
Confession ajoutée le 03/12/2009 par Lara

Je ne sais pas comment commencer mais bon je me lance. J'ai toujours eu des doutes sur la fidélité de mon père. Je ne sais pas vraiment pourquoi, je suis la seule à le penser. Un jour,il m'a demandé de passer commande pour lui, il m'a donc donné son téléphone. Il a un code pour accéder à ses messages. J'avais observé ce code quelques jours a...

Confession précédente :
Ma mère a trompé mon père
Lecture : 4087 fois - 0 Commentaire(s)
Confession ajoutée le 02/09/2009 par Maëlys

Depuis 2 jours, je suis très, mais alors vraiment très déçue par ma maman. Un jour que je rentrais de cours, je vois mes parents en train de pleurer dans les bras l'un de l'autre. Je me demandais ce qu'il avait pu se passer, qui était mort ou quelquechose de ce genre. Non, en fait ma mère était enceinte ! C'était sa dernière chance d'avoir un bé...

Partagez vos confessions, vos secrets et vos confidences...




Copyright 2008-2021 © Vos Confessions - Contact - Il y a 2 connectés